avant la découverte de la maladie

Publié le par Micalp

En général, ce genre de récit démarre avec la découverte de la maladie. Mais, les mois, les années qui ont précédées cette découverte sont tellement chargées d'émotions, ils ont forcément leur importance.

Par quoi commencer ?

Il y a eu le décès de ma fille Judith, il y a bientôt 13 ans. Cette grande absente parfois si présente. Un cataclysme pour moi et mes proches. J’étais perdu ! Mes enfants, mon mari aussi. Donner des détails reste bien trop difficile, malgré les années……..

Puis, dans la même année le décès de mon père……Pas le temps de reprendre ses esprits !

De ces années de deuil, je garde le souvenir de toutes ses personnes présentes presque au quotidien……..Mais aussi, de ses personnes en qui j’avais mis ma confiance, qui pour certain étaient des professionnels et ont choisi de privilégier des femmes dont l’enfant était bien vivant.

La phrase qui me met encore en colère aujourd’hui est :

         « Vous comprenez, elle est tellement sensible ! »

Ces femmes ce sont imaginées une proximité que je ne souhaitais pas. Résultat ? L’une d’entre elles est venue me voir, son enfant sur le bras, en me disant:

   « Comment avez-vous fait ce jour là ? » Petite phrase si destructrice……..

Mesdames n’essayez pas d’imaginer. Ca ne s’imagine pas, ça se vie. Si vous  êtes en manque d’émotions ! Trouvez-vous autre chose !

Mais bon, quelques mariages, confirmations et autres réunions de famille plus tard, la vie a repris la première place !!

La peinture, le modelage, l’écriture et la généalogie sont devenus mes principaux centres d’intérêts. Mode d’expression, ces activités me rattachent à la vie………

 

 

 Puis, il y a trois ans et demi, la maladie de ma mère……..

 

Publié dans mical Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article